Q de Job est déménagé!

nbertrand.ca

11 mars 2010

Maslow au boulot

Depuis quelques semaines, je n'arrête plus de croiser des articles français ou des billets de blogs américains qui parlent de cette bonne vieille pyramide des besoins de Maslow. Une de mes premières théories retenues en psycho 101.
La théorie de la motivation de Maslow s'appuie sur une hiérarchie des besoins, où chaque niveau doit être comblé avant que l'humain n'accède au suivant.
Pyramide des besoins
1- Physiologiques : eau, nourriture, sommeil
2- Sécurité : physique, financière, sécurité affective et sociale
3- Besoins sociaux : amour, amitié, appartenance, intimité
4- Estime : confiance, respect des autres et par les autres, estime personnelle
5- Accomplissement : créativité, résolution de problèmes, morale

Plus tard dans sa carrière, Maslow a poussé sa réflexion en observant les gens qu'il considérait accomplis. Il change ainsi le nom du 5è niveau et en ajoute 3 autres.
5- Cognitif : besoin de savoir, comprendre, découvrir
6- Esthétique : la quête de symétrie d'ordre, de beauté
7- Actualisation : réalisation de son plein potentiel
8- Transcendance : aider les autres à réaliser leur plein potentiel

En considérant ces informations et en les projetant dans le monde du travail actuel, une idée m'est venue et j'ai eu envie de la partager.

Employeurs, levez la main ceux d'entre vous qui rêvent d'équipes constituées uniquement de gens qui gambadent naturellement du niveau 5 au niveau 8. Qui en agence souhaite avoir des conseillers curieux qui veulent toujours en savoir plus et pousser plus loin pour les clients ? Qui rêve d'employés qui nagent dans l'atteinte de leur plein potentiel, tant et si bien, qu'ils accompagnent leurs collègues sur cette voie ?

Quand on souhaite que les employés accèdent à ces niveaux supérieurs, je crois qu'on doive évaluer si la base des besoins semble solide, dans cet environnement de travail qu'on leur offre. D'abord, voir aux besoins de sécurité, besoins sociaux et d'estime, ceux qui concernent le Moi. Pour ensuite les voir aspirer au Nous via l'Accomplissement personnel et toucher enfin la Transcendance.

Je sais pertinemment que ces besoins ne sont pas la responsabilité unique de l'employeur. Je ne présume pas que la prise en charge des besoins de base d'un individu soit la responsabilité d'un autre. Par contre, de tenir compte de ces besoins humains, d'être simplement à l'écoute des niveaux atteints par les employés, peut certes permettre de créer des conditions favorables à la motivation, donc à la rétention.

Maslow n'en parle pas, mais je crois qu'il ne soit pas trop cow-boy de prétendre que si l'environnement de travail est propice à nourrir les besoins de sécurité, sociaux, d'estime, etc, les employés voudront davantage rester, donner et même recruter. Ils souhaiteront davantage s'accomplir, pousser leur cognitif et s'actualiser. On se doute bien que leur Transcendance servira aussi.

Pour ce qui est de l'employé en vous, assurer sa sécurité financière en choisissant un poste pertinent et choisir un endroit où le sentiment d'appartenance est possible, sont des éléments plutôt accessibles. Là où la rigueur sera de mise, c'est lorsqu'on touche aux aspirations. Gardons en tête la pyramide. Comment savoir si des amitiés sont possibles, si l'environnement sera propice à notre épanouissement et à la réalisation de notre plein potentiel ? Voilà qui nécessite d'approfondir ses connaissances de l'endroit, des gens, des clients, etc. Voilà le temps de pratiquer la prise de références inversée, que voici.


Prenez le soin de regarder votre environnement, et laissez-moi savoir si d'autres éléments pourraient s'ajouter à cette liste.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.